Panier Mon panier
0

20/10/2011: Essen 2011: la fête des jeux de société

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | Page suivante

Hurrican

Pour revenir à ma première journée en compagnie de Bruno Cathala et François et Muriel de Ludigaume, après notre partie de Mundus Novus, nous nous sommes rendus sur le stand de Hurrican pour y découvrir le jeu Dr Shark, imaginé par Bruno Cathala et Antoine Bauza (encore lui!).

Dr Shark (un jeu familial, tactique et tactile, de Bruno Cathala et Antoine Bauza)

Dr Shark est un jeu familial, dans lequel les joueurs sont des super-espions (le clin d'oeil à James Bond est clair), qui sont parvenus à se faire inviter dans une réception luxueuse, organisée par un truand dont le MI-6 voudrait la peau. L'objectif des espions, c'est de plonger dans la piscine de la luxueuse villa pour y dénicher des éléments de preuves. Une piscine infestée de requins, bien sûr, puisqu'elle appartient à Dr Shark!

Ces éléments de preuves, ce sont des pièces de puzzles, qui ont des formes, des couleurs et des textures variées. En les assemblant, les joueurs reconstituent des mini-puzzles. Chaque mini-puzzle est une pièce à conviction permettant l'arrestation du truand, et rapporte donc des points au joueur qui l'a réalisé.

La plongée dans la piscine est symbolisée par la plongée de la main dans un sac qui contient toutes ces pièces de puzzle. Au début du tour de jeu, le joueur choisit le défi qu'il compte remplir: formes différentes, textures identiques, textures différentes, poignée de pièces (mais attention aux requins!) etc. Le joueur a le temps d'un sablier pour réaliser son défi et gagner quelques pièces.

Le look du jeu s'inspire de la modernité des années '60, que l'on qualifierait de kitsch aujourd'hui. On y trouve aussi un petit gizzmo: une tête de requin qui fait clac-clac. On peut la taper à la fin du sablier, mais on peut aussi l'utiliser pour agacer un joueur en cours de plongée...

Voilà, c'est un jeu tout simple, on pourrait dire sans prétention ludique, mais bien rigolo, en tout cas c'est le sentiment que l'on a eu en y jouant notre partie de découverte. C'est typiquement un jeu à jouer avec les enfants, en famille.

Sidibaba (jeu d'aventure semi-coopératif)

Autre nouveauté chez Hurrican, Sidibaba est un jeu semi-coopératif sur un thème des mille et une nuits, dans la caverne d'alibaba. Un joueur maître du jeu va diriger les autres joueurs dans un labyrinthe. Ceux-ci doivent s'y déplacer, trouver des trésors, puis le quitter avant que leurs lampes ne soient éteintes.

J'ai eu la joie de découvrir le jeu en compagnie d'un animateur francophone, d'Alexandra et Gontran de Jeux'n Co, et d'une joueuse francophone (dont j'ai oublié le prénom, je m'en excuse).

La bonne idée, c'est que le maître du jeu possède des fiches, qu'il présente aux joueurs, et qui montrent la vue subjective qu'ils ont du labyrinthe: un couloir, un carrefour, un virage à gauche ou à droite etc. Les joueurs doivent s'accorder pour se déplacer et inspecter méticuleusement les recoins du labyrinthe. Mais il faut bien sûr se fabriquer une image mentale du labyrinthe, puisqu'on ne le voit pas dans son ensemble.

De temps à autres, un voleur ou un trésor apparaissent. Là, il y a un partage qui n'est pas nécessairement équitable entre les joueurs. Et c'est là qu'il y a compétition au sein de la coopération. Tout en cherchant à sortir de ce labyrinthe, les joueurs se bousculent un peu au portillon à l'approche d'un trésor, ou regrettent d'avoir joué des coudes quand le voleur vient les dévaliser.

Dr Shark, expliqué par Bruno Cathala himself, en compagnie de François et Muriel.

Dr Shark, le plateau. On y aperçoit la piscine, avec ses différentes zones, où chacun choisit le défi qu'il souhaite remplir à son tour de jeu. Il y a aussi un compteur de tours.

Muriel en action, prise la main dans le sac!

C'est au tour de Bruno, en train de piocher des pièces de formes différentes, qu'il doit ranger sur un mini-plateau annexe.

François en action.

Le stand Dr Shark. La classe!

Le désormais classique Mr. Jack en arrière plan, et Mr. Jack pocket en avant-plan

La partie de Sidibaba, sous l'oeil attentif d'Alexandra de Jeux'n Co.

Sidibaba, un exemple de labyrinthe, normalement caché par le paravent du maître de jeu.

Sidibaba, la file des aventuriers qui explorent la grotte. Il est bon d'être devant pour les trésors, mais pas pour les voleurs!

Sidibaba, vue d'ensemble.

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | Page suivante