Panier Mon panier
0

20/10/2011: Essen 2011: la fête des jeux de société

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | Page suivante

Asmodee

Comme l'année passée, Asmodee s'est réservé la place royale, celle qui fait juste face à l'entrée grand public du salon. Le stand est très grand et fait la part belle aux tables de démonstration. Il y a profusion de jeux et d'animateurs pour les expliquer.

Asmodee est présent en tant qu'éditeur mais aussi que distributeur. On y trouve aussi les jeux de Gameworks, Repos Prod, Libellud, Ludically, Matagot, Lui-Même, Moonster Games, Ystari Games et Scorpion Masqué (qui propose un jeu en coédition avec Ystari Games).

Mundus Novus (jeu de cartes, gestion/stratégie, proposé par Serge Laget et Bruno Cathala)

Je démarre le salon de la plus belle manière qui soit: Bruno Cathala m'attend à une table, prêt à m'expliquer Mundus Novus et en jouer une partie. Pour l'occasion, j'avais contacté François et Muriel, les webmestres de Ludigaume et Mon Petit Ludigaume, pour jouer cette première partie en leur compagnie. Un moment super agréable.

Dans Mundus Novus, les joueurs sont des marchands-navigateurs qui vont ramener des marchandises du nouveaux mondes pour les négocier sur le nouveau continent. Chacun va veiller à les revendre au meilleur prix ou développer ses capacités (augmentation de la flotte de caravelles, construction d'entrepots, recrutement de personnages influents).

Le tour jeu est très fluide. Après une distribution des cartes (qui représente une cargaison arrivant du nouveau monde), les joueurs passent à une phase d'échanges, suivie d'une phase de vente des lots de cartes obtenus.

Mundus Novus est magnifiquement illustré par Vincent Dutrait. Sa mécanique est très simple. En deux tours, tout le monde en a compris le principe. Reste à en découvrir les stratégies, bien sûr.

Bruno nous a tous surpris en réalisant une combinaison parfaite de ressources, c'est-à-dire un exemplaire de chaque ressource (il y en a 9), plus une relique en or. Cette combinaison interrompt la partie et lui vaut la victoire immédiate, quels que soient les points de victoire accumulés par les joueurs. C'est vraiment une défaite de débutant, puisqu'aucun d'entre nous n'avait fait attention à le gêner lors de la phase d'échanges.

Malgré cette victoire écrasante, nous sommes sortis de là avec l'envie d'y revenir.

Le stand Asmodee est énorme, de l'ordre de 250 mètres carrés je pense.

Premier jour, première table, première partie de Mundus Novus en compagnie de Bruno Cathala, un moment que je n'oublierai pas!

Bruno explique la règle très clairement. C'est limpide. On peut y aller!

Dans la phase de vente, on peut opter pour des points de victoire ou pour des cartes spéciales, qui améliorent les capacités pour le reste de la partie. Au début de la partie, on se dit tous qu'il faut probablement en collecter quelques-unes pour la suite, plutôt que de déjà foncer sur les points de victoire. Le hic, bien sûr, c'est qu'elles ne sont pas si simples que ça à gagner.

Pour ma part, j'ai pris une caravelle, qui me permettra de recevoir une marchandise supplémentaire à chaque tour de jeu (il y a pas mal de caravelles parmi les cartes spéciales), et un des personnages influents qui me permet de gagner des points de victoires sous certaines conditions pendant la phase des échanges.



On voit que Bruno a fait une fixation sur les caravelles et les entrepôts (les entrepôts permettent de conserver des marchandises d'un tour à l'autre). Ca lui a rapidement gonflé la main de marchandises, puisqu'il en recevait 10 par tour. Et, comble de chance (on va le dire comme ça...), il est parvenu a réaliser une combinaison parfaite avec ses 10 cartes.

Après une victoire pareille, Bruno n'a pas besoin de se forcer pour sourire :o) On a tous apprécié cette partie. Et puisque nous étions réunis, nous en avons profité pour nous rendre sur le stand Hurrican pour jouer une partie de Dr Shark dont je parle plus loin dans le reportage.

En attendant, voici une magnifique boîte de Mundus Novus, illustrée par Vincent Dutrait (qui a aussi illustré Tikal II chez Gameworks, entre autres).

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | Page suivante