Panier Mon panier
0

25/10/2018: Essen 2018: la grande fête des jeux de société

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | Page suivante

Ice Cool, le jeu d'adresse.

Pyramid of Pengqueen, un jeu de parcours sympathique que vous pourrez essayer sur le Festival Jeux de NIM de ce dimanche 4 novembre.

J'ai joué une partie de Trapwords, un jeu proposé par l'éditeur de Code Names, ce qui ne vous étonnera pas en découvrant le principe du jeu, qui marie le Taboo et Code Names.

L'habillage thématique d'aventuriers qui progressent vers le dragon est juste prétexte à faire de jolies illustrations. Ne nous y trompons pas, Trapwords est un jeu de mots, et le petit plateau central fait office de compteur de progression.

Les joueurs se divisent en 2 équipes. Au début d'un tour de jeu, chaque équipe tire un mot. Dans notre équipe, nous consultons ce mot secrètement, sans le révéler à l'équipe adverses, puis nous allons préparer une série de mots tabous, qu'il sera interdit de prononcer pour décrire la carte. Par exemple, si le mot de la carte était "radio", nous pourrions noter les mots tabous "écouter", "musique", "son" etc.

Nous allons ensuite passer la carte à un joueur de l'équipe adverse, qui devra en prendre connaissance sans le montrer à ses partenaires. Ensuite, il devra décrire le mot, en prenant garde de ne pas prononcer les mots interdits. Mais le détail qui tue, c'est que les mots interdits, il ne les connaît pas, car nous ne lui avons juste donné la carte, mais nous ne lui avons pas révélé les mots interdits.

Si l'adversaire parvient à faire trouver le mot avant l'écoulement du sablier, les joueurs avancent leur aventurier sur la piste de progression. Si pas, il reste sur place.

Le but est d'atteindre le dragon. Le dragon imposera une contrainte originale pour pouvoir être terrassé. En cours de parcours, des défis originaux pourront aussi apparaître.

Ca me semble clair que Trap Words (ou son nom adapté en français) a des chances de connaître un succès proche de celui de Code Names.



Quand on arrive chez Asmodee, on est bluffé par les immenses toiles décoratives des stands. Admirez l'immense toile de 10 mètres sur 4 mètres de Pearl Games, illustrée par Vincent Dutrait à l'occasion de la sortie du jeu Solenia.

Notez que Sébastien Dujardin, à la fois éditeur et auteur du jeu Solenia, sera lui aussi présent sur le Festival Jeux de NIM du 4 novembre 2018 pour présenter Solenia.

Dans Solenia, les joueurs sont des voyageurs commerçants, qui font le tour permanent de la planète Solenia pour satisfaire les besoins des habitant du jour et de la nuit. Comme le monde de Solenia est contrariant, les peuples du jours produisent les ressources demandées par les habitants de la nuit, et vice-versa.

Grâce à la construction modulaire du plateau, les joueurs font passer les bandes de l'avant de l'aéronef à l'arrière, ce qui permet de simuler le voyage de l'aéronef autour de l'astre.



La superbe boîte de jeu Solenia.

Chez Libellud (l'éditeur de Dixit et Mysterium, parmi beaucoup d'autres), le jeu star cette année est Shadows Amsterdam, un jeu qui puise le principe d'analogie visuelle de Dixit pour en faire un tout nouveau jeu qui se joue entre deux équipes en compétition, et en temps réel sans tour de jeu.

Dans chaque équipe, un joueur est l'agent de liaison (à gauche, sur la photo), et ses partenaires sont des détectives (à droite, sur la photo). Sur la photo, il n'y a qu'un détective par équipe, mais il pourrait y en avoir plusieurs.

L'agent de liaison voit une carte derrière son paravent. La carte indique l'emplacement d'indices (qu'il faut trouver), de clients (à qui il faut rapporter les indices) et de policiers (qu'il faut éviter). Le but de l'agent de liaison est d'aider les détectives à trouver 3 indices, sans se faire attraper par la police, et les amener à un client.

Sur la zone centrale, on a une ville composée de cases hexagonales, illustrées d'un dessin. Pour déplacer un pion détective sur la ville, l'agent de liaison doit tenter de faire comprendre aux détectives vers quel dessin ils doivent se diriger. Et pour leur faire comprendre, il doit leur montrer... un autre dessin qui fait office d'indice. Par analogie visuelle ou thématique, les détectives doivent tenter d'interpréter l'intention de l'agent de liaison et proposer un déplacement.

Nous avons essayé le jeu et adoré! Scruter les dessins du plateau et tenter de trouver des analogies visuelles est original et excitant.



Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | Page suivante