Panier Mon panier
0
Panier

Cargo Noir

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires


photo: Days of Wonder

Envoyez vos cargos dans les ports internationaux pour charger des cargaisons précieuses. Veillez à en offrir le juste prix car vos adversaires seront tentés de surenchérir et vous faire perdre un temps précieux. Revendez ensuite vos marchandises par lots aux moments opportuns, de manière à gagner des capacités spéciales mais surtout gagner des précieux points de victoire.

Un jeu de Serge Laget,
illustré par Miguel Coimbra,
édité par Days of Wonder (2011)

Boardgames Australia (AUSTRALIE)
Best International Game (2011)
Cote cœur de NIM:
Cote cœur joueurs: (7 avis)
Joueurs:2 - 5
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de gestion et enchères
Thèmes:Mafia
Marché / Bourse
 
Complexité:    
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   interactif
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:    
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:    
 
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
Top Jeux de société les plus beaux

Galerie photo


Aperçu du superbe matériel de jeu. Au centre, on aperçoit le plateau de jeu, qui est en fait un assemblage de mini-plateaux que l'on doit présenter côté pile ou face selon le nombre de joueurs. Sur la gauche, on aperçoit les plateaux individuels, où les joueurs stockent argent, cargos et marchandises. Tout autour, on aperçoit les cartes convoitées qui ravissent la pègre et rapportent des points de victoire.


Les joueurs envoient leurs cargos dans des ports internationaux, et proposent une mise pour y acheter la cargaison proposée.


Une mise en solitaire qui ne durera probablement pas plus d'un tour.


Macao est le lieu de débauche: on y pratique le marché noir et l'on y gagne de l'argent au casino.

L'avis de NIM

Dans Cargo Noir, les joueurs représentent des "familles" de contrebandiers qui parcourent le monde pour acheter et revendre des marchandises illicites ou luxueuses (probablement les deux) au meilleur prix. Avec les bénéfices réalisés sur ce trafic, les joueurs achètent des villas, yachts, tripots, milices, banques etc. qui font leur richesse.

Première impression - Impossible de ne pas accrocher le regard sur les magnifiques illustrations de Cargo Noir. Miguel Coimbra maîtrise à merveille l'atmosphère jusque dans ses moindres détails, joue avec la lumière, les couleurs et la profondeur des images.

Le talent de l'illustrateur n'a pas échappé à l'éditeur Days of Wonder, qui a lancé une campagne de séduction (de "teasing" comme disent les anglophiles) en diffusant une série de mini-films à la façon des films noirs des années '50.

Pour couronner le tout, le matériel contribue au plaisir du jeu: des plateaux individuels, des figurines-cargos très mignonnes, des grosses pièces d'or pour marchander.

Seule ombre au tableau: le thermoformage de rangement est inadapté, le rangement -je devrais dire l'entassement- du matériel est une catastrophe. C'est une gaffe surprenante de la part de Days of Wonder, mais reconnaissons que ça n'empêche pas de jouer.

Le principe du jeu - Le principe de Cargo Noir s'apprend en quelques minutes. Aussi riche qu'en soit le thème, c'est un jeu aux mécanismes très épurés, presqu'abstrait, auquel vous allez jouer.

Le principe du jeu consiste à acquérir des lots de marchandises dans les ports internationaux (sur le plateau au centre de la table), de les stocker dans vos entrepôts, puis les revendre pour gagner des cartes de richesses.

Pour acquérir un lot de marchandises, ce n'est pas bien compliqué: vous posez une pile de pièces sur le port correspondant, et un cargo par dessus. La subtilité, c'est que vous devrez attendre le prochain tour de jeu pour gagner les marchandises, à condition qu'aucun adversaire ne surenchérisse.

Si un adversaire surenchérit sur votre offre, vous avez deux options lors de votre prochain tour de jeu: abandonner et reprendre votre mise, ou surenchérir à votre tour. Mais cette nouvelle mise vous coûte de nouveau le temps d'un tour de jeu.

Mais voilà, sachant qu'il y a dix tours de jeu, on peut dire que les enchères... coûtent très cher. Cargo Noir a donc l'originalité d'être un jeu d'enchères dont on fuit les enchères! Le principe, c'est de proposer "le juste prix" pour une cargaison: pas trop cher si possible, mais suffisamment pour dissuader vos adversaires de vous faire perdre un tour de jeu.

Le stockage des marchandises se fait sur votre plateau individuel. Vous n'avez que 6 emplacements à dispositions, mais il est possible d'acheter des entrepôts pour augmenter votre capacité de stockage.

Et pourquoi donc stocker? Parce que la valeur de revente dépend de la taille du lot revendu et de la combinaison de marchandises. Par exemple, revendre 2 marchandises identiques rapporte 4 dollars, 4 marchandises identiques 16 dollars, 6 marchandises identiques 36 dollars etc. Vous comprenez l'intérêt d'attendre avant de revendre. On peut aussi revendre des lots de marchandises toutes différentes pour une valeur moindre. Tout ça est clairement indiqué sur votre plateau individuel. On peut même vendre plusieurs lots simultanément pour atteindre le montant recherché. Avec ces dollars, vous achetez une ou plusieurs cartes de richesse qui rapporteront des points de victoire en fin de partie.

Et voilà, vous connaissez pratiquement tout le jeu! Il reste quelques subtilités supplémentaires comme le port de Macao qui permet de gagner ou échanger des marchandises au marché noir, ou de recevoir des pièces d'or. Il est aussi possible d'acheter des cartes de contrebande qui vous offrent des "pouvoirs" supplémentaires (comme les entrepôts, par exemple).

L'ambiance du jeu - Cargo Noir est un jeu faussement simple. Sa présentation est aguichante et sa mécanique s'explique en deux minutes, ce qui vous permettra d'y jouer facilement en famille.

Mais Cargo Noir peut aussi être un jeu très calculateur. Vous pouvez (ou devez) en permanence jauger la valeur des lots, l'intérêt de surenchérir sur un adversaire (pour votre propre intérêt ou pour le gêner), la nécessité de se rendre au casino à temps mais pas trop souvent, la tentation du marché noir et de la contrebande. Les choix sont nombreux.

En même temps, le jeu fonctionne aussi à l'intuition, comme Carine me l'a "appris" en gagnant plusieurs parties avec une approche plus "relax" que la mienne.

Comme c'est un jeu très épuré, il pourra paraître aride à certains, voire répétitif. Je dirais que c'est une question de goût par rapport à la mécanique ingénieusement simple qui est proposée.

Pour ma part, c'est un jeu qui a beaucoup plu à la maison. Malgré le fait que nous n'avons pas la possibilité de jouer de nombreuses parties de chaque jeu, Cargo Noir est spontanément sorti plusieurs semaines d'affilée après sa sortie, ce qui montre qu'un jeu a priori simple peut toujours surprendre par sa richesse.

Les raisons d'aimer

  • Un graphisme exceptionnel et un très beau matériel
  • Un mécanisme très épuré qui s'apprend en quelques minutes et peut donc se jouer en famille...
  • ... mais un fonctionnement qui séduira aussi les esprits calculateurs
  • La belle mise en œuvre d'une mécanique originale: le "jeu d'enchères où l'on fuit les enchères"

On pourra reprocher

  • Un thème apparemment très fort mais peu exploité

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

tite_princesse

posté le 28/12/2012

petit bateau va loin...

Je crois que cargo noir est un jeu qui gagne a être jouer plusieurs fois.

Dès la première partie, j'étais déçue, tout ce jouait très vite, le thème n'est pas très immersif donc je me suis sentie floué par la beauté du matériel qui n'aporte finalement pas grand chose à la partie.

Mais après avoir passé le stade de la déception, j'ai réaliser que le jeux est beaucoup plus stratégique qu'il n'y parait... Il n'est pas toujours avantageux de vendre ses objets de facon identiques plutot qu'un gros lot différents. Choisir un entrepot plutot qu'un syndicat ou encore un cargo peut faire toute la différence. Les carte à acheter sont en nombre limité, pour le moment je trouve cela a double tranchant... Ça ajoute au suspence, il faut faire vite et enchérir aux bons endroits pour pouvoir acheter les cartes ayant la plus grande valeur, mais d'un autre coté la personne ayant acheter l'unique copie de la carte la plus haute à pratiquement la victoire assuré...

Je n'ai joué qu'à trois joueur pour le moment, donc je n'ai pas eu acces à tout les port et je ne connait pas encore toute les dynamique de jeu possible, Je crois que cargo noir n'a peut-être pas terminé de me séduire oude me réserver des surprises

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

jeantend

posté le 24/08/2012

Oui il manque quelque chose

Effectivement comme Zogotounga je trouve que le thème est juste un prétexte et que dans le jeu on ne se sent pas du tout à la tête d'une mafia qui fait du trafic de marchandises. Le jeu n'est pas très dynamique ni très interactif ; une surenchère bloque un bateau tout un tour ce qui est peut être nécessaire pour la mécanique du jeu ou pour inciter à mettre de grosses enchères dès le départ, mais ça ne dynamise pas le jeu. On hésitait à faire un système d'échange de marchandises entre joueurs à la "colon de catane" pour dynamiser le jeu et les interactions. Autre point qui me déplais, c'est la fin du jeu que je trouve compliquée car trop calculatoire et qui avantage grandement le dernier joueur qui peut facilement récupérer toutes les marchandises, vu que généralement les autre joueurs préfèrent récupérer leur argent pour le transformer en points de victoires.

De plus la première fois les règles ne sont pas super claires, en tout cas on a mis un moment à comprendre quand et comment se passaient les enchères et les surenchères, mais peut être on a lu trop vite.

Par contre les graphismes et le matériel sont très agréables.

Ce n'est pas un mauvais jeu, il est agréable à jouer ; mais il lui manque quelque chose pour en faire vraiment un bon jeu ; on est pas vraiment pris par le jeu.

Un petit point pour éventuellement nuancer : pour l'instant on teste encore les stratégies ; suite au dernières parties faites, il semblerait qu'on ne se batte pas assez pour essayer de récupérer plein de fois la même marchandise (ce qui rapporte plus de points de victoire) ; jusqu'à présent on essayait d'en récupérer quand c'était possible pour en avoir 3-4-5 quand c'était possible, mais on ne se battait pas pour en avoir 8 ou 9 (je ne sais plus quel est le max) ; cela pourrait apporter plus de pression dans les interactions, mais ne gomme pas les autres remarques faites plus haut.

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Zogotounga

posté le 13/04/2012

Il manque quelque chose

Je n'ai vu dans Cargo Noir qu'un jeu abstrait déguisé. A aucun moment je ne me suis senti dans la peau d'un trafiquant, on cherche juste à optimiser ses jetons pour gagner des points, points qui serviront à acheter des cartes qui elles nous rapporteront des points de victoire. Le matériel et le graphisme sauvent un peu le jeu. Bref, ce jeu n'est pas mauvais, mais il m'a déçu, je m'attendais à être bien davantage "immergé" dans le thème.

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Yuki

posté le 08/03/2012

Cote cœur:

wouliouch

posté le 04/03/2012

Cote cœur:

sambrerouge

posté le 25/02/2012

Cote cœur:

muemjoapno

posté le 20/02/2012

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 12 photos de reportage de "Cargo Noir". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires