Panier Mon panier
0

Dream Factory

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Commentaires


photo: Filosofia

Vous adorez le cinéma? Vous avez toujours rêvé de devenir le producteur d’un méga-studio d’Hollywood? Bonne nouvelle! Dans Dream Factory, vous aurez bientôt la chance d’embaucher les plus grandes vedettes pour les faire jouer dans vos films!

Un jeu de Reiner Knizia,
édité par Filosofia (2009)

Disponibilité:Plus disponible à la vente
Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2 - 5
Âge:à partir de 10 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu d'enchère et de majorité
Thèmes:Cinéma
 
Complexité:   complexe
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   interactif
Convivialité:   animé
Contrôle:   contrôle
Thème:    
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
 
Autres sélections:Jeux de société - pour jouer en famille
Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)

Galerie photo


Vue d'ensemble du matériel de jeu.


Le premier réflexe, quand on découvre le jeu, c'est de feuilleter les bandelettes de films, les noms d'acteurs et de réalisateurs pour savourer tous les jeux de mots. Et le plus dur, pour celui qui explique la règle de jeu, est de capter l'attention des joueurs pendant ce temps!


Echantillon de films

L'avis de NIM

C'est la mode des rééditions des gros jeux de Reiner Knizia. On a déjà eu le superbe Art Moderne, jeu d'enchère réédité chez Matagot, voici maintenant Dream Factory, autre jeu d'enchère réédité chez Filosofia, et prochainement le retour de Tigre et Euphrate, le jeu de colonisation chez Matagot.

Dans la série des gros jeux d'enchère de Reiner Knizia, Dream Factory est certainement le plus abordable (je le compare avec Art Moderne, le plus calculatoire, et Râ/Razzia, intermédiaire)

Son thème du cinéma est utilisé de manière humoristique avec ses innombrables jeux de mots en clin d'œil à des films, réalisateurs et acteurs célèbres, et très bien intégré au jeu.

Sa mécanique simple et fluide le rendent accessibles à un large public, même peu familier aux grosses productions de Reiner Knizia.

Le principe: Chaque joueur commence la partie avec un objectif de 3 films à réaliser et un budget de 12 millions de dollars (on fait dans l'Hollywoodien). Chaque bande de film décrit les éléments nécessaires: réalisateur, caméra, acteur, musique, effets spéciaux, et l'éventuelle star qui attirera les foules.

Le jeu se déroule en 4 manches. Au cours de chaque manche, il y a 8 lots d'éléments de film à gagner, le plus souvent par enchère. Le joueur qui gagne une enchère doit distribuer sa mise équitablement à ses adversaires! et placer les éléments gagnés sur ses films en chantier.

Les joueurs gagnent des points de nombreuses façons:

  • Un jeton "bobine de film" pour chaque film terminé.
  • Un trophée pour le premier film terminé dans chaque catégorie.
  • Un trophée pour le meilleur film à la fin des 3 premières manches.
  • Un trophée pour le meilleur film dans chaque catégorie, pour la meilleur réalisation, et pour le plus gros... navet en fin de partie.

L'ambiance du jeu - On s'y croirait presque (même si je n'ai jamais produit de film Hollywoodien) grâce au superbe matériel, aux noms loufoques, au millions de dollars que l'on brasse pendant la partie.

La partie est rythmée par les remises de prix intermédiaires, en attendant la grande cérémonie de la fin de la partie. Chacun doit jouer d'opportunisme par rapport à ses propres objectifs, tout en gardant l'œil sur les lots convoités par chaque joueur. Il est facile de flamber son argent en une enchère pour gagner un lot, mais pénible de remonter la pente financière. Aussi, chacun observera attentivement les lots disponibles à chaque manche pour planifier ses investissements.

C'est clair, Dream Factory est un jeu d'enchères, et elles sont nombreuses. Si ce style vous interpelle, alors Dream Factory est un excellent choix.

Les raisons d'aimer

  • Joli matériel, joli graphisme, thème du cinéma traité avec beaucoup d'humour
  • Parties très rythmées par les remises de prix, l'ambiance et le rythme font oublier la répétition d'enchères.

On pourra reprocher

  • Enchères sur enchères: il faut aimer ça.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez la photo de reportage de "Dream Factory". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Vos commentaires