Panier Mon panier
0

Asara

Galerie photo | L'avis de NIM | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Bienvenue voyageur! Asara, le pays des 1000 tours, t'ouvre ses portes. Qui ose y pénétrer découvre un monde magique dans lequel les villes ne sont que palais aux tours et aux murs d'albâtre blanc et aux coupoles d'or. Le calife y a lancé un concours destiné à embellir son royaume. Vous prenez le chemin d'Asara, décidés à vous mesurer aux autres architectes.

Un jeu de Michael Kiesling, Wolfgang Kramer,
illustré par Franz Vohwinkel,
édité par Ravensburger (2010)

Deutscher Spiele Preis (ALLEMAGNE)
5ème prix (2011)
International Gamers Awards (ÉTATS-UNIS)
Finaliste (2011)
Spiel der Spiel (AUTRICHE)
Jeu de l'année (2011)
Spiel des Jahres (ALLEMAGNE)
Finaliste (2011)
Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 10 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de placement et construction
Thèmes:Urbanisme / Construction
 
Complexité:    
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:    
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème: abstrait  
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
 
Autres sélections:Jeux de société - pour jouer en famille
Jeux de société - pour joueurs passionnés
Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)
Jeux de société - pour 2 joueurs
Jeux de société - de stratégie
Jeux de société - les plus beaux

Galerie photo


L'opulent matériel de jeu d'Asara, avec un énorme plateau de jeu octogonal, des paravents et de nombreuses cartes et pièces de jeu.

L'avis de NIM

Asara est un jeu imaginé par un duo d'auteurs admirés par les amateurs de jeux de stratégie: Wolfgang Kramer et Michael Kiesling. Ces deux messieurs ont produit, ensembles ou individuellement, des merveilles de jeux comme Java, Tikal et Tikal II, Mexica, Les Princes de Florence, Marchands du Moyen-Âge etc. Mais aussi des jeux plus familiaux comme That's life! et 6 qui prend!.

Asara est un jeu de stratégie accessible. Sa règle est simple, vous pouvez facilement l'expliquer à des adultes ou adolescents en peu de temps, et éprouver du plaisir à jouer dès la première partie.

Le principe du jeu - Asara est le pays des 1000 tours. Chaque joueur va tenter de constuire des tours. Il faudra les construire en nombre, en hauteur, et en variété de matériaux.

En cours de partie, chaque joueur marque des points chaque fois qu'il construit. En fin de partie, il y aura beaucoup de points de bonus pour le joueur qui a le plus grand nombre de tours, celui qui a la plus grande tour en absolu, et celui qui a la plus grande tour dans chacun des matériaux disponibles. Décider de construire en nombre, en hauteur ou en variété est donc une question d'opportunisme et de réaction à ce que font les adversaires.

C'est un des plaisirs de jouer à Asara: c'est un jeu de gestion, mais dans un monde d'abondance. On achète sans arrêt, on se développe abondament. Bien sûr, on se bouscule sur les marchés, mais il y a toujours quelque chose à gagner.

Le jeu se déroule en 4 manches. Au début de chaque manche, chaque joueur reçoit des cartes d'acheteurs de différentes couleurs.

L'un après l'autre, chaque joueur doit poser un acheteur sur une des zone de l'énorme plateau de jeu pour activer cette zone. Le premier joueur qui pose un acheteur dans une zone définit la couleur pour tous les prochains acheteurs de cette même zone. Si on ne peut pas suivre dans la couleur imposée, on peut poser deux acheteurs quelconques à la place, mais on perd une opportunité d'acheter ailleurs. Asara est donc un jeu d'opportunisme, où on se rue sur les zones convoitées, où sur les zones où on espère géner le plus ses adversaires.

Les zones sont par exemple:

  • Les marchés. Il y a un marché pour les bases de tours, un marché des pointes, et deux marchés pour les corps de tours (un marché de petits et un marché de grands). Quand on pose un acheteur, on doit se servir parmi les éléments visibles et payer en fonction de la valeur du matériau, de 3 sous pour le bois à 8 sous pour le marbre.
  • La zone de construction: elle permet de construire ou d'agrandir des tours avec les morceaux que vous avez achetés au marché.
  • La banque: elle permet de gagner quelques sous.
  • La zone de corruption: elle permet de gagner un morceau de tour non visible.

Le verdict - J'aime Asara pour sa simplicité, pour le sentiment d'avoir toujours mille choses à faire, pour l'interaction bien plus présente qu'il n'y paraît au premier abord, pour son matériel abondant et coloré qu'on a plaisir à manipuler.

Les raisons d'aimer

  • Un matériel généreux et coloré, qui contribue au plaisir de jouer
  • Une jeu de gestion à la mécanique toute simple, qui offre mille choix à chaque tour de jeu
  • Une interaction bien présente
  • Un tour de jeu très fluide qui ne donne jamais l'impression d'attendre

On pourra reprocher

  • Une part de chance sur la distribution des cartes acheteurs et sur l'apparition des morceaux de tours, mais le plaisir du jeu est qu'il y a malgré tout toujours quelque chose à faire.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

bela64

3 avis - 6 notes - 100ème contributeur
posté le 08/05/2014

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 4 photos de reportage de "Asara". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

bela64 (non connecté)

posté le 08/05/2014 17:51:02

Je suis vraiment déçu de ce jeu.
Il est très beau mais demande un temps trop long à mon gout pour placer toutes ces tuiles de différentes tailles. Je n'ai pas accroché sur le thème. On a plus l'impression d'acheter des tuiles de couleurs avec des pièces marqués d'un chiffre que d'être un bâtisseur de tours à l'ambition de plaire au calife et de gagner le défi d'être le plus grand. Le jeu n'est pas mauvais ou à éviter à tout prix mais il n'a pas "pris" avec moi.

Nicolas Maréchal

posté le 08/05/2014 20:55:30

Bonjour,
Je suis d'accord avec vous pour la présence très légère du thème. Je l'ai d'ailleurs classé comme abstrait dans la fiche d'identité ci-dessus.
Pour le côté long, il s'applique surtout à la mise en place du jeu, mais ce que j'ai apprécié dans le jeu lui-même, c'est justement sa fluidité.
Mais bien sûr je ne discute pas le fait que vous n'ayez pas accroché, c'est à chacun ses goûts.