Panier Mon panier
0
Panier

Quadropolis

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires

Dans Quadropolis, vous incarnez le maire d'une ville moderne en plein développement. À l'aide de vos architectes, vous allez faire construire différents bâtiments dans votre ville pour répondre aux besoins de vos citoyens et surpasser vos adversaires. Chaque bâtiment vous permet de marquer des points de victoire, et nombre d'entre eux peuvent être combinés pour être encore plus efficaces.

Un jeu de François Gandon,
illustré par Sabrina Miramon,
édité par Days of Wonder (2016)

Prix:45.00 €
Disponibilité:En stock
Votre avantage:❤ 22 points de fidélité (explication)
Ajouter au panier
Cote cœur joueurs: (2 avis)
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de développement
Thèmes:Développement
Urbanisme / Construction
 
Complexité:    
Réflexion:   très concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:    
Convivialité: calme  
Contrôle:   contrôle
Thème:    
Graphisme:    
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie

Galerie photo


Vue d'ensemble du superbe matériel de jeu

L'avis de NIM

Avec la réputation des grandes boîtes de jeux de Days of Wonder (Les Aventuriers du Rail, Les Chevaliers de la Table Ronde, Smallworld, Five Tribes etc.), vous imaginez bien que l'on trépigne lorsque l'éditeur annonce une nouvelle parution.

Quadropolis est un jeu de Days of Wonder tout craché, pour la réalisation et pour le niveau de jeu.

Point de vue réalisation d'abord, la grosse boîte carrée est généreusement remplie. Le rangement est très pratique dans des compartiments parfaitement agencés. le matériel de jeu est de bonne facture. Et puis, c'est peut-être un détail pour vous, mais les meeples en bleu transparent et les pions d'énergie en rouge transparent sont du plus bel effet.

Point de vue ludique ensuite, Quadropolis est ce que l'on appelle un jeu "familial +", le public de prédilection de l'éditeur. En gros, cela signifie que la mécanique de jeu est accessible, mais demande tout de même un certain investissement de la part du joueur pour bien jouer. En particulier pour Quadropolis, le jeu est très simple à expliquer, mais est tout de même assez calculateur pour les joueurs qui veulent créer une ville de qualité. On pourra jouer à Quadropolis entre adultes ou en compagnie d'enfants (ados ou plus) amateurs de jeux de réflexion.

L'avis de NIM - Un jeu de développement sur plateau individuel me donne toujours une crainte: est-ce que ce jeu est vraiment interactif, ou est-ce que chacun joue au solitaire dans son coin? Avec Quadropolis, je vous confirme qu'il y a bien une interaction grâce au marché des bâtiments au centre de la table. Ouf!

Certes, c'est une interaction "soft". Pas moyen d'envoyer King-Kong ou un ouragan dans une ville adverse. Mais les contraintes d'achat et de construction sont suffisament fortes pour que chaque joueur ait intérêt à faire des choix stratégiques en évaluant:

  • quels sont les bâtiments stratégiques pour moi à prendre en priorité,
  • quels sont les bâtiments stratégiques pour mes adversaires que je peux voler ou dont je peut bloquer l'accès.

Comme souvent dans ce type de jeu, on joue souvent les premières parties en regardant essentiellement chez soi, et avec l'expérience on apprend à mieux observer ses adversaires pour mieux optimiser les choix de bâtiments.

Mieux encore, avec l'expérience, on peut passer au mode "expert" qui propose un jeu beaucoup plus riche, tout en gardant une règle à peu près aussi simple.

Je tiens à souligner l'excellente ergonomie du matériel de jeu: les tuiles sont très claires à identifier, ce qui est très important pour "lire" son propre jeu et celui de ses adversaires. L'aide de jeu est parfaite pour se rappeler à tout instant des scores possibles. Je donne aussi un bon point pour les figurines translucides du plus bel effet. Et pour terminer le tour du matériel, je donne aussi un très bon point pour les compartiments de rangement du matériel, c'est superbe!

On sent très bien que Quadropolis ouvre de nombreuses opportunités de futures extensions, plus stratégiques, plus interactives, voire des variantes en équipes pour construire des vastes métropoles! Pourquoi pas?

Quadropolis est donc un excellent jeu de développement et de stratégie. Très accessible en mode classique, y compris pour jouer avec des enfants (à partir de 8-10 ans, selon l'expérience du jeu). Et pour ceux qui veulent un challenge un peu plus costaud, la variante "expert", tout en gardant une règle à peu près aussi facile, offre une beaucoup plus grande richesse encore.

Bravo donc à l'auteur du jeu François Gandon pour cette belle création, et à Days of Wonder qui reste fidèle à sa ligne éditoriale en terme de qualité de création et de réalisation des jeux.

Les raisons d'aimer

  • Un thème à la Sim City très agréable à jouer sur plateau
  • Une réalisation superbe: du matériel de qualité, joliment illustré, une très bonne lecture du jeu grâce à une excellente ergonomit, des casiers de rangement parfaits!
  • Une vraie interaction entre les joueurs grâce au marché des bâtiments disponibles
  • Le plaisir calculatoire de développer et d'optimiser sa propre ville. On a donc une combinaison de jeu interactif avec le marché et de "casse-tête" en solo pour optimiser sa ville
  • Deux niveaux de règle de jeu: une classique et une experte. A utiliser selon l'expérience, l'envie et le public.

On pourra reprocher

  • Je ne suis pas très fan de la couverture de la boîte de jeu, mais les goûts et les couleurs...
  • C'est un jeu d'interaction "soft", on ne se rentre pas directement dedans, c'est à chacun ses préférences ludiques

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

rolft

posté le 11/04/2016

Qui a la plus belle?

Quadropolis est un jeu de dinette (il va falloir construire la plus belle ville) dont la mécanique offre un rapport exceptionnel entre simplicité de compréhension et complexité de choix à effectuer.

En effet, les pouvoirs des bâtiments sont très intuitifs tant ils sont logiques mais par contre les choix à effectuer seront tout sauf simplistes, je m’explique :

· Intuitifs : tant dans leurs besoins d’activation, dans les éléments qu’ils produisent où leur disposition sur le plateau pour ramener des points de victoire, tout est cohérent et relié au thème.

· Choix cornéliens: en corollaire de ce qui précède, le choix des bâtiments a une triple implication (activation, production et disposition de son quartier).

Il faudra donc dans l’idéal, systématiquement tenir compte de ces trois critères avant de choisir une tuile. Si on plus, on sait qu’il va falloir tenir compte d’une règle de prise et de pose de bâtiments, on comprendra que les méninges vont bien chauffer et qu’il va falloir quelques parties pour relever la tête de son plateau et jouer avec les autres et non pas à côté des autres.

Quadropolis n’est donc pas un jeu d’ambiance, mais pour qui aime un tant soit peu se creuser les méninges, il offre une élégance des mécanismes rarement atteinte.

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

etanmirror

posté le 10/03/2017

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 38 photos de reportage de "Quadropolis". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Liens utiles

Vos commentaires