Panier Mon panier
0

16/10/2014: Essen 2014: la grande fête des jeux de société

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante

Essen nous voilà! Comme chaque année, les visiteurs de tous horizons sont très nombreux, et je dois donc me préparer à une marche de quelques kilomètres dans des allées fortement encombrées de visiteurs.

Asmodee

La configuration du salon est pratiquement identique à celle de l'année passée (qui était une année de grand chamboulement). Le hall 3 regroupe la plus forte concentration d'éditeurs proches de la francophonie comme Asmodee, Repos Prod, Gigamic, Matagot, Days of Wonder, Ferti, Blue Orange, Iello, Ludonaute, Ilopeli, Sit Down. Une façon facile et confortable de commencer le salon en territoire connu, avec des jeux très récemment sortis ou très attendus par les boutiques spécialisées.

Asmodee est aujourd'hui non seulement un éditeur, mais aussi un distributeur d'ampleur internationale. Et ça se voit facilement sur le stand puisque l'on y trouve des jeux de styles et d'horizons très variés, et produits par de nombreux éditeurs.

Le stand Asmodee est immense et rempli de dizaines de tables... ce qui ne veut pas dire qu'il est facile d'y trouver de la place!

Il y a de la place pour un petit éditeur comme Lui-Même (qui propose le Romans Go Home que l'on voit au premier plan) et pour les plus gros éditeurs canadiens/américains comme Z-Man Games et Filosofia.

On y joue aussi à Five Tribes, même si l'éditeur du jeu Days of Wonder y consacre un immense stand à quelques mètres de là.

Voici encore Five Tribes, dont je parlerai plus en détail sur le stand Days of Wonder.

Aux côtés de Five Tribes signé par Bruno Cathala seul, on trouve Abyss co-signé avec Charles Chevallier. Un jeu de stratégie très opportuniste (car il faut s'adapter à tout instant aux choix proposés), superbement illustré, et qui rencontre un très grand succès actuellement en magasin. Il est en fait numéro 1 de nos ventes en "gros" jeux.

En utilisant un principe simple de choix de cartes, Abyss invite les joueurs à collectionner des alliés. Ces alliés ont une double fonction: ils rapportent des points de victoire en fin de partie et ils permettent de recruter des seigneurs. Les seigneurs rapportent aussi des points de victoire en fin de partie, mais ils apportent surtout des capacités spéciales qui aident fortement les joueurs sur différents plans du jeu. Certains seigneurs offrent aussi des clés qui permettent de gagner des lieux. Les lieux permettent eux aussi de gagner des points de victoires selon des combinaisons de seigneurs ou d'alliés obtenues.



Très attendu et d'ailleurs enfin arrivé au magasin, Lords of Xidit est une réédition du magnifique Himalaya.

Himalaya est un jeu de Régis Bonnessée. Le jeu est paru chez Tilsit, et a disparu du marché en même temps que l'éditeur. Himalaya avait un double avantage. Le premier: c'était un excellent jeu de "pick up and delivery", un terme qui désigne le fait que l'on devait aller chercher des ressources dans certains villages et les livrer dans d'autres en programmant les déplacement de Yacks dans la montagne. Le second: son thème très original et parfaitement intégré à la mécanique ludique.

Quelques années plus tard, Régis Bonnessée est aussi devenu éditeur. Sa maison d'édition, c'est Libellud. Son premier jeu édité, c'est Dixit ! Vous imaginez le flair. Après un tel hit international, Libellud a pris son envol et propose des jeux qui se distinguent par une énorme attention aux choix graphiques. On sent que Libellud édite aussi "pour se faire plaisir", en se disant qu'il n'est pas le seul à apprécier un jeu comme étant aussi un bel objet.

Tout ceci pour nous amener sur une conclusion très logique: c'est Libellud qui propose la nouvelle mouture d'Himalaya. Sauf qu'elle ne s'appelle plus Himalaya, mais Lords of Xidit. Côté bénéfices, on a droit à une présentation de folie, avec des graphismes et du matériel d'exception. On a aussi droit à quelques retouches de règles, la plus marquante (et attendue par beaucoup de joueurs) étant la meilleure prédiction de l'apparition des "ressources" et des "commandes" (qui ne sont plus des ressources et des commandes dans cette nouvelle version). Côté regret pour ma part, le thème himalayen très original disparaît au profit d'un thème fantastique (proche du jeu Seasons aussi édité par Libellud) qui me parle peu et colle moins bien à la mécanique à mon goût. Mais je dis ça pour faire la fine bouche, parce qu'avec une si belle présentation et un jeu aussi excellent, j'ai hâte de jouer à ce nouveau Lords of Xidit.



Loony Quest nous joue à l'arlésienne, on en parle beaucoup mais on attend impatience d'en voir la parution officielle. C'est un autre jeu Libellud, joliment présenté, et à la mécanique originale. Le principe consiste à dessiner un parcours sur un film transparent, sur une feuille blanche. Après programmation du parcours, les joueurs poseront leur film transparent sur un plateau central qui représente un dédale de lieux à parcourir, d'objets à ramasser et d'autres à éviter.

Ici, les joueurs dessinent leur parcours sur le film transparent, hors du plateau de jeu.

Ici, chaque joueur pose son film transparent sur le plateau pour calculer son score.

Black Fleet est le deuxième jeu proposé par Space Cowboys, après Splendor. Le changement est radical: Splendor était un jeu très abstrait, et Black Fleet au contraire est un jeu très immersif de piraterie.

Le point fort de Black Fleet, c'est qu'avec une règle super simple, et donc accessible à un très grand nombre (on peut y jouer avec les enfants ou avec des amis joueurs occasionnels sans difficulté), Black Fleet parvient malgré tout à être très amusant, très immersif, et aussi très varié grâce aux nombreuses cartes spéciales qu'il propose.

Chaque joueur possède un navire marchand et un navire pirate. En outre, il y a aussi deux frégates neutres qui luttent contre tous les pirates en jeu. Le but de chaque joueur est de s'enrichir en faisant du commerce avec son navire marchand, c'est-à-dire en transportant des marchandises d'un port à l'autre, et en pillant les marchandises des navires adverses avec son pirate. La mécanique est toute simple: à chaque tour de jeu, le joueur joue une carte qui décrit un mouvement de son navire marchand, de son navire pirate, d'une des deux frégates, et un gain éventuel de cartes spéciales. Le joueur peut aussi appliquer une ou plusieurs cartes spéciales lors de son tour. Et c'est à peu près tout! Comme je vous le disais, le jeu est super simple et très amusant.



A deux pas de Black Fleet, on trouve Splendor, l'autre jeu proposé par Space Cowboys

On joue aussi à 7 Wonders Babel sur le stand d'Asmodee, même si le stand de Repos Prod est juste voisin et met largement le jeu en évidence. Ce n'est pas plus mal, car les amateurs sont nombreux.

7 Wonders Babel est la nouvelle extension de 7 Wonders qui enrichit considérablement le jeu original. Notez que les animateurs recommandent aux joueurs de déjà connaître 7 Wonders avant de s'attaquer à l'extension. Et malgré cela, les tables de 7 Wonders Babel ont été pleines pendant tout le salon. C'est vous dire à quel point 7 Wonders est déjà devenu un classique.



On joue aussi à Colt Express sur le stand Asmodee. Un de mes coups de coeur du salon, dont je reparlerai sur le stand de Ludonaute.

Crazy Circus est un régal ludique que Gameworks nous a fait le plaisir de le rééditer. Crazy Circus est un jeu de type "casse-tête" mais qui a l'avantage de se jouer à plusieurs et en simultané. L'idée consiste à déplacer les 3 animaux de cirque (le lion, l'éléphant et l'ours) d'une position vers une autre en leur donnant des ordres de déplacement. Chaque ordre se prononce en une syllabe (il y a un petit mémo pour ceux qui débutent), et le jeu consiste à trouver la bonne "phrase", le plus rapidement possible, qui permettra d'amener les animaux vers la position voulue.

On joue aussi beaucoup à Dobble, l'énormissime succès en petit jeu d'ambiance qui s'explique en 10 secondes et se joue en 2 minutes.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante